Les armoiries des Augustines Corps du texte : A+ A-

BLASON :

  Au 1er, d’or à l’olivier de synople feuillé et fruité du même.

  Au 2e, d’azur à une main d’argent mouvante d’une nuée du flanc sénestre du même, tenant un cœur de gueules enflammé d’or.

 

TIMBRE : Une couronne de branches d’olivier à huit fleurons de feuilles et de fruits du même arbre.

 

CIMIER : Le monogramme I H S (Jésus, sauveur des hommes) surmonté d’une croix.

 

SOUTIENS : Deux branches d’olivier enlacées.

 

DEVISE : «Qui coronat te in misericordia» (Ps 103 (102) 4b).

«Qui te couronne de miséricorde».

 

L’origine des armoiries des Augustines de la Miséricorde de Jésus demeure obscure. On peut cependant affirmer qu’elles ont été réalisées conformément aux règles de l’art héraldique et qu’elles ont été adoptées par l’Ordre, au XVIIe siècle, probablement à la suite de la réforme du monastère de Dieppe. Il faudrait donc en situer la date entre 1625 et 1666, puisqu’elles apparaissent au frontispice des Constitutions parues cette année-là.

 

L’OLIVIER

 

La tradition augustinienne reconnaît dans l’Olivier, le symbole de L’INSTITUT de la Miséricorde de Jésus, dont le charisme propre est la MISÉRICORDE avec tout ce qu’elle comporte de douceur, de tendresse et de paix, envers ceux qui souffrent.

 

Jésus-Christ lui-même a planté cet OLIVIER fructueux dans le jardin de son Église, lorsqu’il a proclamé dans son Évangile : «J’étais malade et vous m’avez visité…» (Mt 25, 36) et « En vérité, en vérité, je vous le déclare, chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits, c’est à Moi que vous l’avez fait.» (Mt 25,40).

 

Les Augustines, occupées jour et nuit à verser l’huile et le baume de la charité sur les membres sacrés de Jésus, prolongent, par-là, la miséricorde du Christ lui-même et sont comme cet OLIVIER dont parle l’Écriture : «Mais moi, comme un olivier verdoyant dans la maison de Dieu, je compte sur la fidélité de Dieu à tout jamais» (Ps 52 (51), 10).

 

 

LA MAIN PORTANT UN CŒUR ENFLAMMÉ

 

La main portant un cœur enflammé, symbole de l’amour, désigne saint Augustin, fondateur du grand Ordre qui porte son nom dont celui de la Miséricorde de Jésus est une branche. Cette main rappelle aux religieuses de notre Ordre, l’amour divin dont le cœur de ce grand saint a été embrasé pour Dieu et le prochain.

 

 

LA COURONNE ET LES SOUTIENS

 

La devise « Qui coronat te in misericordia» promet la couronne éternelle dont le Dieu d’infinie miséricorde ceindra le front des Augustines qui auront exercé la miséricorde et n’auront vécu que pour elle. «Heureux les miséricordieux car ils obtiendront miséricorde» (Mt 5,7).

 

  1. LES ÉMAUX

 

OR (jaune) L’or symbolise les richesses spirituelles, celles de l’âme, de l’esprit et du cœur. Il s’applique fort bien à l’Ordre des Augustines qui vivent dans l’intimité du Seigneur.

ARGENT (blanc) L’argent représente les activités, les œuvres et tous les bienfaits apportés par l’exercice de la miséricorde.

 

  1. LES COULEURS

 

AZUR (bleu) Le bleu exprime la physionomie spirituelle des Augustines faite de paix, de concorde et de confiance. «Nous sommes rassemblées pour chercher Dieu ensemble, n’ayant qu’un cœur et qu’une âme tendus vers Lui» (Const. Art. 7).

 

DE GUEULES (rouge) Le rouge est un symbole d’amour intense et de don total : «Appelées à la miséricorde selon le charisme propre de notre Ordre, nous avons pour mission dans l’Église de vivre en communauté une vie de prière et de service, et de révéler ainsi au monde la tendresse de Dieu… Le service de nos frères et sœurs devient le prolongement de la charité du Christ qui a manifesté au monde que Dieu est amour» (Const. Art. 12-13).

 

SYNOPLE (vert) Le vert est le symbole de l’espérance, de la vie et de la jeunesse. C’est ce qui anime et soutient toute la vie religieuse.

 

 

 

 

 

____

Référence : Documents de l’Ordre, Augustines de la Miséricorde de Jésus, Hôtel-Dieu de Québec.

 


PHOTOS

Les armoiries des Augustines

Les armoiries des Augustines